Intégrer une école d’art martial pour faire du djihad

art-martial

Sur internet, la méthode d’entrainement pour le jihad est bien détaillée : s’entrainer physiquement et adhérer à un club d’arts martiaux. Ces conseils inquiètent énormément écoles d’art martial en France.

Ce manuel du jihadiste est visible depuis terrorisme.net (anciennement connu sous le nom de azzam.com), un site suisse qui donne plusieurs informations sur le terrorisme. D’après la Fédération Française de Judo, les arts martiaux suggérés sont le kick-boxing, le jiu-jitsu, la boxe thaï, le full contact, le judo et le karaté. Elle craint que les apprentis jihadistes intègrent les écoles et s’inquiète surtout de ces ‘disciplines confidentielles’ qui sont gérées par des professeurs bénévoles. En Essonne, la fédération pointe du doigt un club qui propose des stages dans la forêt. Elle se demande l’objectif d’une telle initiative.

 

Refuser de combattre des musulmans

Il existe certaines disciplines qui rendent vulnérables leurs pratiquants. La fédération fait allusion notamment à ces sports très abordables et qui sont de plus en plus pratiqués dans les quartiers populaires et sensibles par des jeunes qui n’ont pas réussi leurs études.

Selon elle, ces clubs attirent des jeunes fragiles dont la plupart sont des musulmans. Dans certains sports, les pratiquants refusent même de combattre contre des musulmans. En France, plusieurs clubs autorisent la prière du moment qu’un pratiquant le fait seul. Mais beaucoup d’entraineurs refusent quand c’est un groupe qui prie.

 

Ne pas manifester son opinion

Dans le pancrace et le grappling, on rencontre souvent des pratiquants qui font des prières improvisées dans les couloirs, les vestiaires… explique un arbitre. Celui-ci affirme qu’une femme lui a même demandé de garder son voile alors qu’elle s’apprêtait à combattre.

Lors des JO de 2012, une Saoudienne a porté un bonnet de bain sur le tatami. Après cet évènement, plusieurs femmes ont sollicité les clubs de judo français pour s’entrainer tout en portant un voile.

Sur le site internet montrant le manuel d’entrainement au jihad, il est indiqué de ne pas manifester son opinion. Le site suggère de garder son opinion pour soi et de ne pas débattre de ses idées. L’objectif est de s’entrainer au jihad et non de convertir les autres à l’Islam.

Laisser un commentaire