Le kung-fu, un art qui ne s’éteint pas

shaolin kung fu film

Ces dernières années, les sports de combat dénommé ‘sport-spectacles’ ont gagné en réputation à l’instar de l’UFC. Mais parallèlement, les arts martiaux traditionnels regagnent aussi en popularité. Le kung-fu est notamment l’une des formes traditionnelles des arts-martiaux. Très populaire en Chine, il attire à nouveau en Occident.

Le kung-fu associe des techniques d’auto-défense et incite aussi à la pratique spirituelle. Cette discipline sert à entrainer à la fois le corps (kung-fu externe) et l’esprit (kung-fu interne). En ‘kung-fu externe’, on apprend à exercer la peau, les os ainsi que les tendons, tandis qu’en ‘kung-fu interne’, on apprend à exploiter le ‘qi’.

Shaolin kung-fu : popularisation de l’art

Le kung-fu a surtout été popularisé grâce au Shaolin kung-fu. C’est sûrement l’art-martial le plus connu dans le monde. À l’origine, Shaolin servait à traiter les maladies, à préserver les temples antiques, à s’auto-défendre et à contrer ses adversaires. C’est à partir des années 70, grâce au cinéma, que Shaolin a acquis sa renommée mondiale. Avec la réputation de cet art, le temple Shaolin de Henan est devenu l’un des lieux les plus réputés au monde, tout comme l’école de Shaolin à Pékin où on été tournés de nombreux films.

La réputation de cet art-martial acquise, plusieurs écoles se sont fait connaître dans le monde en montrant des démonstrations hallucinantes. Fondée en 1978, l’école Shaolin de Tangou est notamment la plus célèbre.

Certaines écoles tiennent aussi leur renommée grâce à des techniques qui ont depuis toujours été gardées confidentielles. C’est le cas de l’école Shandong Zhonghua Laizhou qui, avec ses enseignants très connus, initie à la boxe, à la Sanda, au judo et au karaté.

Il y a aussi les disciplines qui se focalisent surtout sur le ‘kung-fu interne’ à l’image du Taijiquan (Tai-Chi). Cet art est plus spirituel et renvoie particulièrement au taoïste Chang San-Feng qui l’a inventé en s’inspirant de l’affrontement entre un aigle et un serpent.

Enfin, il y a le ‘Qi Gong’ qui est généralement utilisé en médecine traditionnelle chinoise. Son objectif est de promouvoir

Laisser un commentaire