Le Wushu veut devenir une discipline olympique

wushu

Les pratiquants de wushu n’ont qu’une idée en tête : faire de cet art-martial une discipline olympique.

Popularisé par le champion sino-singapourien et acteur Jet Li, le wushu est un terme utilisé pour qualifier l’ensemble des disciplines martiales et énergétiques en Chine. On l’appelle souvent Kung-fu. Lors des derniers championnats du monde à Jakarta qui se sont tenus le 13-18 novembre dernier, plus de 600 adeptes du monde entier ont participé.

Les mouvements pratiqués sont parfois identiques aux techniques proposées dans les films de Bruce Lee. Ce sont d’ailleurs ses films qui ont incité plusieurs adeptes d’art-martiaux du monde entier à pratiquer ce sport de combat.

Le wushu a évolué depuis le temps où Jet Li a fait une démonstration de cet art-martial à la Maison Blanche pour Richard Nixon, ex-président des États-Unis. Si cette discipline était uniquement pratiquée par les Chinois durant des siècles, elle est désormais devenue un sport professionnel encadré par une fédération internationale et regroupant des adeptes du monde entier.

 

Une discipline adaptée à la compétition

Durant les derniers championnats du monde, beaucoup de médaillés proviennent de pays dans lesquels cette discipline n’a été pratiquée que depuis peu.

Le wushu regroupe différentes techniques. Il y a entre autres le sanda qui associe lutte et boxe pied-poing. Cette technique se base surtout sur la puissance et la rapidité. Pour le wushu taolu, il privilégie davantage les techniques d’attaque et de défense.

Désormais, les adeptes du wushu souhaitent que cette discipline soit pratiquée dans les Jeux Olympiques à l’image du Judo et du taekwondo. Ils pensent que cet art-martial est enfin prêt, car il a été adapté pour la compétition : combat, démonstration avec des armes, mouvement rapides…

Même si cet art-martial n’a pas été retenu dans la liste des disciplines qui intègreront les JO de Tokyo en 2020, la Fédération internationale de wushu espère qu’il y figurera pour les JO de 2024.

Laisser un commentaire